5550 radios référencées
France Bleu - ICI (Les locales de Radio France) (75)
| Fiche | Histoire | Sons | Logos | Publicités | Photos |

Réseau de radios locales du service public initié en 1980.

En 1980, alors que la chaîne de télévision FR3, forte de ses rédactions locales, dirige déjà plusieurs radios locales dans des grandes villes de province, Jacqueline Baudrier, PDG de Radio France, souhaite développer des stations locales publiques mais cette fois-ci rattachées à Radio France. Depuis l'éclatement de l'ORTF en 1975, en effet, les entreprises publiques gérant la télévision et la radio d'Etat sont distinctes. Ce souhait va de pair avec l'éclosion de nombreuses radios pirates en France qui font de plus en plus parler d'elles et qui ont une chance d'être autorisées après la présidentielle de 1981. Jacqueline Baudrier crée donc en 1980 trois prototypes de radios locales : la régionale Fréquence-Nord, la départementale Radio Mayenne, et la communale Melun FM.

La loi du 29 juillet 1982 confie officiellement à Radio France les services radiophoniques locaux en province jusqu'alors assurés par FR3. Ainsi en 1982 et 1983 se créent de nombreuses radios locales de service public.

Le réseau compte ainsi une quarantaine de stations au début des années 90. Les radios se nomment "Radio France ..." suivi du nom de la commune, du département, ou de la région couverte. Les stations ont un programme propre, mais disposent aussi  de certains journaux de France Inter et d'un programme musical non identifié "Modulation France", créé spécialement pour elles à Paris, et sur lequel elles rajoutent leurs jingles, et éventuellement des interventions d'animateurs.

Les radios s'implantent relativement bien sur leur territoire, avec certaines disparités selon les régions. Elles manquent cependant d'une identité commune au niveau national qui permettrait de mieux les identifier, les mémoriser et les représenter. En effet "Radio France" étant également le nom du groupe, on les appelle toutes ensemble "les locales de Radio France". D'autre part certaines plages horaires comme les soirées sont couvertes par un programme non identifié un peu pauvre, alors qu'un programme commun sur ces plages autour d'une marque forte, pourrait fédérer davantage d'oreilles. C'est le but du "Plan Bleu" de Jean-Marie Cavada, président de Radio France, qui en 2000 décide de fusionner les stations locales de Radio France avec Radio Bleue sous la marque France Bleu (sans "e" à la fin). Radio Bleue, radio destinée aux seniors, n'a jusque là qu'une fréquence FM à Paris et des fréquences en ondes moyennes à l'audience confidentielle. Le pari est donc que le public âgé parisien et les auditeurs ruraux de province vont se retrouver. Enfin, toujours au sein du Plan Bleu, de nouvelles stations voient progressivement le jour dans des villes moyennes, sur d'anciennes fréquences du Mouv'.

France Bleu se dote rapidement de sa propre rédaction nationale, ce qui lui évite de faire appel aux journaux de France Inter. Elle met en place le soir des émissions communes entre station telle que la Compile des Auditeurs.

Les radios locales offrent dans leur ensemble de vrais programmes de proximité, grâce à un budget conséquent. Les rédactions locales servent également régulièrement à alimenter de reportages les journaux de France Inter et France Info.

Depuis la création de la marque France Bleu l'audience est au rendez-vous : elle peut se targuer d'osciller autour des 7% d'audience cumulée au gré des vagues de sondages. Elle continue un vaste plan de développement sur de nouvelles zones telles que des ouvertures au Mans ou encore à Toulouse. Ces ouvertures crééent cependant parfois la grogne des stations locales privées indépendantes à travers leur syndicat, le SIRTI, qui contestent certaines préemptions de fréquences comme à Toulouse en 2011. Elles craignent sans doute également une concurrence certaine avec leurs radios locales qui elles ne vivent que de la publicité et ne peuvent déployer les mêmes moyens pour la réalisation de leurs programmes.

En juillet 2013, Eric SOREK (ex-responsable des programmes de France Bleu Provence, France Bleu Haute-Normandie, France Bleu Béarn, aux matinales à Bordeaux, Aix, Nantes, Amiens ...) est nommé directeur des programmes et de la musique à France Bleu.

En juin 2014, Claude ESCLATINE (ancien responsable du réseau Outremer de France Télévisions) est nommé directeur du réseau France Bleu.

En mai 2016, Claude ESCLATINE est écarté de la direction de France Bleu. Frédéric SCHLESINGER assure alors l'intérim.
En novembre 2016, Eric REVEL (ex Le Parisien, LCI, Radio Nostalgie en 1986 et en 1995 au moment du rachat en 1995 par le groupe NRJ, ...) est nommé directeur du réseau France Bleu.

Le 1er février 2017, Didier VACHON (ex Fréquence Nord, R.F. Hérault, R.F. Bourgogne, ...) est nommé diecteur de l'information du réseau France Bleu.
En octobre 2017, Claude ESCLATINE décède.

En juillet 2018, Jean-Emmanuel CASALTA (ex-directeur de la stratégie et du développement de France Médias Monde (RFI, France 24, MCD, ex-NRJ School, ex-directeur des programmes de France 3 Corse Viastella)) est nommé directeur du réseau FRANCE BLEU.

En juin 2019, Frédéric JOUVE (membre fondateur de RTL2 et ancien directeur d'antenne de RTL 2 puis de RTL) rejoint France Bleu en qualité de directeur des programmes et de la musique. Il succède à Eric SOREK, nommé directeur délégué au déploiement des matinales de France Bleu sur France 3.

En juillet 2021, France Bleu enregistre la plus forte hausse du marché radio et termine la saison avec 5.6% d'audience cumulée, soit 3 076 000 auditeurs quotidiens et une hausse de 170 000 auditeurs sur un an (Médiamétrie - 126 000 Radio - Avril-Juin 2021).

A partir du 30 août 2021, la journaliste Wendy BOUCHARD (ex-Europe1) animera une émission intitulée "Ma France" du lundi au vendredi en direct de 13h à 14h. Régis MAILHOT (ex-France Inter et RTL) sera aux côtés de Wendy BOUCHARD dans cette nouvelle émission.

En octobre 2021, Frédéric JOUVE quitte France Bleu. Bérénice RAVACHE (ex-directrice de FIP) est nommée Directrice Déléguée de France Bleu.

En février 2022, Nathalie ANDRÉ est nommée directrice des programmes musicaux.
                           Serge POÉZÉVARA est nommé directeur des antennes

Elle occupe la première place des radios de proximité dans 46 départements en France et totalise 3 130 000 auditeurs quotidiens (sondage Médiamétrie 2022).

En novembre-décembre 2022, France Bleu connaît une baisse importante d'audience notamment en la comparant par rapport à la même période en novembre-décembre 2021. Elle se retrouve à 4.9% d'audience cumulée en 2022 contre 6% en 2021. Sa part d'audience (davantage regardée par les annonceurs) perd 0.8% à 5% (Médiamétrie EAR Novembre-Décembre 2022).

Le rapprochement imposé avec France 3 à travers des matinales communes et une plateforme de production partagée dénommée Ici (44 radios et 24 antennes TV régionales) est plutôt mal vécu en interne. Les syndicats ont alerté la direction de Radio France sur la dégradation des conditions de travail ainsi que sur la surcharge des tâches qui pèsent sur les salariés.
En septembre 2022, une motion de défiance contre le directeur de la rédaction Erik KERVELLEC était votée par la rédaction à plus de 85%.

En janvier 2023, le SNJ (Syndicat National des Journalistes) de Radio France écrivait une lettre ouverte à Sybille VEIL, Pdg de la Maison Ronde, pointant les audiences en berne et dénonçant l'effet contre-productif du partenariat avec France 3. La diminution des programmes locaux a fait fuir les auditeurs. Le syndicat demande donc un nouvel essor nécessaire pour France Bleu.

Le 6 février 2023, Céline PIGALLE (ex-Europe 1, Canal +, i>Télé, LCI, BFM TV) , directrice de la rédaction de BFM TV et numéro 2 de la chaîne, rejoint le groupe Radio France et prend la direction de France Bleu, succédant à Jean-Emmanuel CASALTA. Elle prendra la tête des radios locales du service public le 3 avril 2023 avec notamment pour mission de redresser les audiences qui ont plongé dernièrement. Elle travaillera avec Laurence BLOCH, directrice des antennes et de la stratégie éditoriale de Radio France. Céline PIGALLE intègre également le Comité de Direction de Radio France. 

Un projet de rapprochement des groupes Radio France et France Télévisions en région avec des bureaux communs France Bleu/France 3 d'ici 2025 provoque l'inquiétude des salariés et la colère des syndicats. Ces derniers dénoncent la perspective d'une fusion des 2 entités du service public. Une note d'orientation stratégique du 1er février 2023 signée conjointement par Delphine ERNOTTE, présidente de France Télévisions et par Sybile VEIL, présidente de Radio France, prévoit d'accélerer les convergences entre France Bleu, France 3 et France Info. Les antennes télé, radio et web pourraient passer à un "acte II".

Début 2023,
France Bleu se stabilise en audience sur la dernière vague de janvier à mars (4.9% d'audience cumulée). Cependant, sur un an, elle enregistre encore une baisse significative de son audience (5.6% en janvier-mars 2022 soit 394 000 auditeurs en moins en 2023). Céline PIGALLE, la nouvelle directrice de France Bleu, est notamment attendue sur ce point : le redressement des audiences du réseau.

En mai 2023, Matthieu MONDOLONI est nommé directeur de l'information de France Bleu. Il prend ses fonctions le 12 juin, succédant à Erik KERVELLEC.

France Bleu termine la saison 2022-2023 en nette baisse avec une audience cumulée à 4.5 % (-0.7% sur un an) (Enquête Médiamétrie EAR National Avril-Juin 2023).
France Bleu termine l'année 2023 avec un rebond de son audience cumulée à 4.8% (+0.3% vs septembre-octobre 2023) et une légère baisse (-0.1% sur un an) (Médiamétrie Novembre-Décembre 2023).

En janvier 2024, Yann CHOUQUET (ex-France Inter, Couleur 3, groupe NRJ) est nommé directeur adjoint en charge des antennes et de la stratégie éditoriale de France Bleu.

Le 14 février 2024, Céline PIGALLE, directrice du réseau France Bleu, annonce sur France Bleu Berry que le réseau France Bleu prendra le nom ICI en septembre, tout comme la chaîne de télévision France 3. Par ailleurs, France Bleu Berry a emménagé avec France 3 Berry dans les mêmes locaux à Châteauroux.

France Bleu
116, avenue du Président Kennedy
75016 PARIS

LES 44 FRANCE BLEU EN REGION :

France Bleu Alsace - Elsass www.schoop.fr/ficheradio.php
France Bleu Armorique
France Bleu Auxerre
France Bleu Azur
France Bleu Béarn Bigorre
France Bleu Belfort-Montbéliard
France Bleu Berry
France Bleu Besançon
France Bleu Bourgogne
France Bleu Breizh Izel
France Bleu Champagne-Ardenne
France Bleu Cotentin
France Bleu Creuse
France Bleu Drôme Ardèche
France Bleu Elsass
France Bleu Gard Lozère
France Bleu Gascogne
France Bleu Gironde
France Bleu Hérault
France Bleu Isère
France Bleu La Rochelle
France Bleu Limousin
France Bleu Loire Océan
France Bleu Lorraine Nord
France Bleu Maine
France Bleu Mayenne
France Bleu Nord
France Bleu Normandie (Calvados-Orne)
France Bleu Normandie (Seine Maritime-Eure)
France Bleu Occitanie
France Bleu Orléans
France Bleu Paris
France Bleu Pays Basque
France Bleu Pays d'Auvergne
France Bleu Pays de Savoie
France Bleu Périgord
France Bleu Picardie
France Bleu Poitou
France Bleu Provence
France Bleu RCFM
France Bleu Roussillon
France Bleu Saint-Etienne Loire
France Bleu Sud Lorraine
France Bleu Tourraine
France Bleu Vaucluse

www.francebleu.fr/





> Vos informations sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2021 - Reproduction interdite sans autorisation