4263 radios référencées
RTL (Radio Luxembourg) (75)
| Fiche | Histoire | Sons | Logos | Publicités | Photos |

Ville : Paris
Début : 1931


Radio privée d'origine luxembourgeoise créée le 08 juin 1931.

Radio Luxembourg naît en 1931 dans le Grand Duché du Luxembourg, où elle bénéficie d'un monopole de radiodiffusion. Cette même année, la radio ouvre un studio à Paris, au 22 rue Bayard. Elle est ce qu'on appelle à l'époque une radio périphérique qui, grâce à un émetteur situé en dehors du territoire français, peut déroger au monopole radiophonique de l'État français grâce à une forte puissance d'émission.

Avant la Seconde guerre mondiale, la station est tout de même en concurrence avec les postes privés français comme Radio Cité, mais ces derniers sont nationalisés dès la fin de la guerre. Luxembourg bénéficie alors du monopole de la publicité radiophonique en France, puisque les stations publiques en sont exemptes. La station connaît déja un grand succès.

Mais en 1955 arrive la concurrence d'Europe n°1, qui déroge elle aussi au monopole. L'audience de Luxembourg, qui est à cette époque une radio-spectacle (concerts, musique, théâtre...), est de plus en plus grignotée par Europe 1, qui adopte un ton résolument plus jeune, et révolutionne le traîtement de l'actualité à la radio avec ses fameux journaux parlés.

Jean Prouvost, de Télé 7 Jours, arrive en 1964 à la tête de la station après en avoir acquis une partie du capital, et décide de rajeunir l'antenne afin de reconquérir son public et se débarrasser de son image vieillotte.
Ainsi, en 1966, Radio Luxembourg devient RTL (Radio Télé Luxembourg). Jean FARRAN, rédacteur en chef de Paris-Match, en devient le directeur d'antenne. Les programmes sont dépoussiérés (on dit au revoir à Zappy Max et à la famille Duraton), et de nombreux animateurs vedettes font leur arrivée sur l'antenne.

RTL reprend progressivement de l'avance dans les sondages. En Mai 68, RTL et Europe 1 sont rebaptisées "Radio Barricades" par le ministre de l'Intérieur, qui les accuse de guider les manifestants pour échapper aux CRS.

Dans les années 70, RTL, forte de son succès, attire de nombreux investisseurs, et de nombreux essais de prise de contrôle ont lieu. En 1974, Havas et Audiofina s'unissent et font voler en éclat l'ancienne majorité formée d'actionnaires français (Havas, Schlumberger, Hachette, le Figaro...).

Au coude à coude avec Europe 1 à la fin des années 70, RTL prend la tête des sondages au début des années 80. Durant 22 ans, elle reste ainsi le leader incontesté de la radio en France. Sa recette : des informations bien ficelées, des programmes de divertissement populaires en journée, animés principalement par des animateurs-stars de la télévision.

En 1986, RTL, comme les autres stations périphériques, accède à la bande FM avec une fréquence privilégiée, le 104.3 MHz.

RTL connaît cependant un vieillissement de son audience et tente de rajeunir ses programmes en douceur, afin de rester une radio "multigénérations". L'éviction très médiatisée de Philippe Bouvard à la mi-2000 est un coup dur pour la station : cette opération, très mal perçue de la base des auditeurs, l'entraîne dans une vertigineuse chute d'audience qui coûte la place à son Directeur Général.

Une nouvelle direction fait finalement machine arrière début 2001 sur le dossier Bouvard, tout en continuant progressivement d'adapter sa grille dans un double objectif de rajeunissement de l'auditoire et de réduction des coûts de fonctionnement. Ces difficultés ont coûté durant plusieurs mois à RTL sa place de leader historique de l'audience cumulée, devancée par NRJ. Elle reste cependant la championne de la part d'audience, ce qui signifie que son socle d'auditeurs reste fidèle et écoute longtemps la station dans une même journée... ce qui n'est pas pour déplaire aux annonceurs !
En mai 2001, elle annonce qu'elle met fin aux décrochages locaux d'information dans les villes de Lille, Lyon, Bordeaux et Marseille.
Sa concurrente Europe 1 a, elle aussi, cessé ses décrochages locaux peu de temps après.

En juin 2014;  Jean-Pierre FOUCAULT quitte la rue Bayard pour rejoindre Europe 1. Philippe BOUVARD abandonne son émission "Les grosses têtes", mais reste sur RTL à rentrée de septembre 2014 pour une nouvelle émission les samedis et dimanches.

RTL
22 rue Bayard
75008 Paris


La marche des amis deRadio Luxembourg
(Jingle émission - 1950)

Un auditeur au micro de Francis Zegut.
(Intervention - 1988)

Générique les grosses têtes
(Jingle - 1993)


Cliquez pour agrandir

1933 à 1940
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

2012


- Ses publicités
- Ses photos




> Vous avez d'autres informations ou documents sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2017 - Reproduction interdite sans autorisation