5228 radios référencées
RMC (Radio Monte Carlo - RMC - RMC Info) (75)
| Fiche | Histoire | Sons | Logos | Publicités | Photos |

Ville : Paris
Début : 1943



Radio Monte Carlo,
en 1943, fut créée par l'occupant allemand, pour sa propagande en zone sud "libre".
Elle utilisa les installations de Radio Méditérranée à Antibes, qui était à l'arrêt depuis le début de la guerre.

A la libération, la radio est controlée par le gouvernement français, via la SOFIRAD.
83,33% pour l'état français
16,67% pour le gouvernement monégasque

Elle est aussi soutenue par les USA.
Robert SCHICK en sera le directeur de 1945 à 1962.

En 1946, elle émet depuis le Centre émetteur de Fontbonne (Mont Agel) en territoire français au dessus de Monaco sur 1647 kHz (205 mètres) avec 10kW.

Elle diffuse, à ses débuts, des émissions produites par les Programmes de France ("Ploum ploum tra la la", "le Crochet radiophonique", "Reine d'un Jour", "Quitte ou double", "la Chose"...), diffusées également en même temps sur Radio Luxembourg, l'ancêtre de RTL.
À la fin des années 60, elle réalise le même type de partenariat avec Radio des Vallées (Andorre), que l'on connaît mieux aujourd'hui sous le nom de Sud Radio.

En 1965, elle créée une rédaction à Paris. l'antenne est partagée entre Monaco et Paris.
Un nouveau centre émetteur au Col de Madone et Radio Monte Carlo est diffusée en grandes ondes sur 216 kHz (1400 mètres)

26 juin 1966, arrivée de Jean-Pierre FOUCAULT à a suite d'un concurs d'animateurs, Patrick TOPALOFF et Guy Pierre BENNET sont également sélectionnés.

Le 15 juillet 1974,
Radio Monte Carlo utilise un nouvel émetteur situé à Roumoules

En 1974, Pierre WEILL intègre Radio Monte Carlo après 2 années sur Europe N°1; Une erreur administrative lui fait prendre le nom de Pierre VEILLE.

Elle connaît un vif succès jusqu'à la fin des années 70, avec un programme très méditerrannéen. A cette époque, elle n'a pas de véritable concurrente sur la moitié sud de la France, Europe 1 et RTL ayant quant à elles des couvertures nordiques. Un des grands animateurs de l'époque est Jean-Pierre Foucault. D'autres animateurs sont lancés à cette époque : Julien LEPERS, Patrick ROY, Alain CHABAT, Marc TOESCA, Christian BORDE (Moustic)...
Des bureaux sont ouverts dans les grandes métropoles du sud et à Paris avec un superbe studio au 12 rue Magellan, dans le 8ème arrondissement.
En 1978, elle lance de nouvelles stations en FM sur la Côte d'Azur : RMC Côte d'Azur, puis RMC Rock et RMC Classique (Nice et Cannes 102.7 MHz, Monaco et Menton 102.9 MHz).
Cette même année, Bernard SPINDLER (décédé le 24 mars 2017) est nommé directeur de la rédaction. Il le sera jusqu'en 2001 !

De 1979 à 1981, Pierre LESCURE est directeur de programmes de RMC.
Claude VILLERS le remplace de 1981 à 1982.
La radio monégasque commence à rencontrer des difficultés dans les années 80. Elle souffre de l'arrivée des radios libres, encore plus que ses concurrentes. L'Etat français, actionnaire à travers la SOFIRAD, veut se séparer de RMC. Durant 15 ans, elle ne trouvera pas preneur, ayant pour conséquence une érosion constante de l'audience.

En 1980, elle compte 420 salariés et est le deuxième employeur de la principauté.

En 1986, RMC emménage dans son nouveau studio parisien vers le 46 avenue Kléber.
Au milieu des années 80, elle prend une participation d'abord de 35%, puis monte à 51% en 1989 au capital de Radio Nostalgie, qui devient une filiale. Elle créée une régie publicitaire commune qui commercialise RMC et Radio Nostalgie, nommée GEM (Génération Expertise Média).

En 1987, Jacques CHIRAC, après 10 mois de négociations, suspend la privatisation de RMC.
 La candidature de Matra-Hachette, déjà propriétaire d'Europe 1, pose problème. La CLT, propriétaire de RTL, s'oppose à tout rapprochement RMC-Europe 1 et le fait savoir à Matignon.

En 1989, RMC est dirigée par Hervé BOURGES.
 Il cherche à négocier le rachat de Fun et tente de signer des accords pour RMC Classique (avec Radio Classique). Il trouve l'évaluation de Fun un peu trop élevée et renonce.

Au début des années 90, elle fait appel à des stars de la télévision comme Alexandre DEBANNE ou Patrick SABATIER.

En 1990, Yves MOUROUSI est nommé directeur des programmes.
En 1991, Jean-Noël TASSEZ est directeur général de RMC.
En 1993, Yves MOUROUSI est remplacé Jérome BELLAY à la direction des programmes ; RMC s'axe d'avantage sur l'information mais l'audience ne cesse de chuter.
En 1994, Jean-Pierre FOUCAULT est nommé directeur des programmes et refont la grille avec une couleur très"sud", proche de l'auditoire historique de la station.
Sont à l'antenne : Julien COURBET (venu de NRJ), Lionel CASSAN, Didier GUSTIN et Sandrine ALEXI, Jean-Claude BOURRET, C. Jérome, Patrick SABATIER, Christian MORIN, Les Chevaliers du Fiel, Philippe VANDEL, Willy ROVELLI, Jean-François ACHILLI, François SOREL, Jean-Charles BANOUN, Henry-Jean SERVAT, Gérard SAINT-PAUL,...

En 1994, RMC acquiert 75% du capital de Radio Montmartre (17 fréquences en FM), rebaptisée Montmartre FM.

En décembre 1995, Georges VANDERSCHMITT remplace Jean-Noël TASSEZ à la présidence de la SOFIRAD (holding d'état détenant 83.33% des parts du capital du groupe RMC aux côtés de l'état monégasque) et à la direction de RMC.

En 1997, La Générale Occidentale (filiale d'Alcatel-Alsthom) prend 49% du capital de Nostalgie, RMC en conservant 51%.

Finalement reprise par le groupe Fabre à la fin des années 90, elle laisse une plus grande place à la musique, conséquence d'un plan social, inévitable devant sa situation financière.
En 1998, elle est dirigée par Jean-Marie FERRAND.
En juin 1998, Jean-Pierre FOUCAULT quitte la station, remercié par les nouveaux actionnaires.

Ce programme ne convainc pas les auditeurs, et la radio est de nouveau à vendre. NRJ est seul candidat, mais est arrêté par la loi anti-concentration des médias.

En décembre 2000, elle est alors reprise par un nouveau groupe, NextRadio, propriété d'Alpha et d'Alain WEILL, ex-directeur géneral d'NRJ, et qui décide d'un format "News & Talk" populaire pour RMC, abandonnant toute référence au sud de la France. La nouvelle équipe travaille pendant 6 mois à Monaco depuis son rachat, puis s'installe à Paris dans de nouveaux studios.
La radio est rebaptisée RMC Info en juin 2001, et tente enfin d'obtenir des fréquences sur la moitié Nord de la France.
Franck LANOUX, directeur des programmes (ex-RFM, NRJ et Europe 2) participe avec Alain WEILL à la reprise de RMC.
Avec Marc LAUFER, tous les trois, ils échaffaudent une nouvelle grille de programmes et un reformatage total de l'antenne.

La radio semble progressivement prendre place avec ce nouveau programme. Elle prend de court ses concurrentes en achetant les droits de diffusion de la Coupe du Monde de football 2002.
Pari réussi, malgré la défaite des Bleus : RMC Info a réussi à faire connaître sa nouvelle couleur d'antenne, et à faire oublier sa réputation de "radio du Sud".

Le 22 janvier 2001, RMC installe sa nouvelle grille de programmes et son reformatage est de suite perceptible.
Jean-Jacques BOURDIN rejoint RMC, après son départ de RTL (de 1976 à 2000). Il devient conseiller d'Alain WEILL.
Son émission BOURDIN & CO prend une place importante dans la grille de RMC devenant l'émission phare de la radio. Il créé une véritable interactivité avec les auditeurs et mise sur l'information. L'interview de 8h35 devient incontournable et s'installe comme un vrai rendez-vous avec les responsables politiques, interrogés avec un ton incisif, qui fera la renommée de l'animateur.
En juin 2001, RMC change de nom et devient RMC Info.

En 2002, NextRadio, propriétaire de RMC Info, rachète la radio d'information BFM, et entend ainsi développer sa politique de création de radios thématiques d'information.
Elle quitte cette même année ses locaux de l'avenue Kléber à Paris.

En 2005, NextRadio créée la chaîne d'information en continu BFMTV, leader sur ce créneau. Puis RMC Découverte en 2012.

En novembre 2010, Eric BRUNET fait ses débuts sur RMC avec l'émission quotidienne Carrément Brunet. 

En juillet 2014, le journaliste Laurent NEUMANN (ex-RTL, Le Figaro, L'Evenement du Jeudi, Marianne, Le Point) anime un débat quotidien d'actualité avec Eric BRUNET dans l'émission BOURDIN DIRECT.

Le 2 octobre 2015, Jean-Noël TASSEZ, l'ancien patron de RMC et PDG de la SOFIRAD, décède.

En juillet 2016, après 15 ans d'antenne Brigitte LAHAIE est écartée pour "raison stratégique" annonce la direction. 

En 2017, Alain WEILL vend ses actifs dans NextRadio au groupe de Patrick DRAHI, Altice, propriétaire, entre autre, de SFR.

En septembre 2018, Cécila RAGUENEAU quitte la direction de RMC.
 Elle est remplacée par Guenaëlle TROLLY, directrice de RMC Découverte et RMC Story.

En 2018, RMC culmine à 7.8% d'audience cumulée. C'est la 3ème radio généraliste de France avec 4 251 000 auditeurs quotidiens.

RMC doit déménager à l'automne 2018 pour être intégrée avec les autres activités médias et télécoms du groupe dans un ensemble avec Altice-SFR à Paris.

En juin 2019, Maïtena BIRABEN annonce qu'elle quitte la station à la fin de la saison.

En Septembre 2019, Philippe LELLOUCHE anime la tranche 14h - 16h (Lellouche à l'affiche),
Céline KALLMANN (ex-Europe 1) présente les journaux d'information dans la matinale de Jean-Jacques BOURDIN.
Nicolas POINCARE (ex-Europe 1, RTL, France Info, France Inter, Radio France Lyon) rejoint l'émission BOURDIN Direct avec une rubrique de décryptage et d'analyse. 
Laurent NEUMANN rejoint Eric BRUNET et l'émission s'appellera BRUNET-NEUMANN de 12h à 14h, en lieu et place de Radio Brunet.
Mohamed BOUHFASI proposera une nouvelle émission Breaking Foot du lundi au jeudi de 20h à 21h.
Florent GAUTREAU rejoint l'After Foot.

Dès le 1er juin 2020, Philippe LELOUCHE est écarté de l'antenne.
Fin juin 2020, Jean-Jacques BOURDIN quitte l'animation de la matinale mais conserve son interwiew politique de 08h30.
En juillet 2020, Eric BRUNET quiite RMC après 11 ans passés à l'antenne de la station.
En décembre 2020, Guénaëlle TROLY, directrice générale quitte la station.

En février 2021, Karim NEDJARI (ex Le Parisien, Canal +) est nommé directeur général de RMC et RMC Sport.

En juin 2021, Estelle DENIS (ex-L'EQUIPE TV) est annoncée pour la rentrée de 12h à 15h, remplaçant le duo Laurent NEUMANN et Emmanuel LECHYPRE. Mohamed BOUHAFSI quitte RMC.
En juillet 2021, RMC et BFM TV annoncent la présence de l'ancien Premier Ministre de François HOLLANDE, Manuel VALLS, dans leur grille de rentrée. Sur RMC, il interviendra dans "Apolline Matin", la matinale d'Apolline DE MALHERBE, dans un rendez-vous de débats.
RMC termine la saison 2021 avec une audience cumulée à 5.8%, soit 3 165 000 auditeurs quotidiens et une baisse de 440 000 auditeurs sur un an (
Médiamétrie - 126 000 Radio - Avril-Juin 2021).

En août 2021, Franck LANOUX quitte NextRadioTV et Altice Média.



RMC 
direction générale :

Franck LANOUX (de juillet 2006 à janvier 2017)
Cécilia RAGUENEAU (de janvier 2017 à septembre 2018)
Guénaëlle TROLY ( de septembre 2018 à décembre 2020)
Morgan SERRANO (de novembre 2018 à juin 2020)

Quelques slogans de Radio Monte Carlo - RMC:
Vedette des stations, station des vedettes (année 50)
Le poste de la qualité musicale (année 50)

Du soleil, comme s'il en pleuvait (années 1970)
Plus près, plus chaud (années 1980)
La station des stations (1984)
On a tout à gagner à écouter RMC (1984)
Écoutez la radio qui vous écoute (1985)

On est fait pour s'entendre (1986)
On est fait pour être ensemble (1986)
Le don du soleil (1989)
RMC vous ressemble (1991)

La vie à 100 % (1992)
RMC c'est fort (1992)

La vie du bon côté (1994)
La valeur sud (1996)
Changez d'air ! (1999)

RMC:
2001 - Info, talk, sport
2005 - Maintenant, c'est là que ça se passe !
2017 - La radio d'opinions 


RMC 
12 rue d'Oradour sur Glane
75015 PARIS

depuis 2018:

rue du Général Alain de BOISSIEU
75015 Paris

rmc.bfmtv.com/





RMC Radio Monte Carlo
(Jingle - 1975)

RMC Radio Monte Carlo
(Jingle - )

Radio Monte Carlo (hélices).
(Jingle - 1995)


Cliquez pour agrandir

1943 - 1944
Cliquez pour agrandir

RMC Paris 103,1 FM
Cliquez pour agrandir



- Ses publicités
- Ses photos




> Vous avez d'autres informations ou documents sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2021 - Reproduction interdite sans autorisation