4662 radios référencées
RFM (75)
| Fiche | Histoire | Sons | Logos | Publicités | Photos |

Ville : Paris
Début : 1981



Radio fondée le 6 juin 1981 par Patrick MEYER (ex-directeur de Radio 7) et son copain de collège, Jean-Louis CROQUET (directeur de la société de marketing MOTIVACTION) à Vélizy-Villacoublay (78).

Le 18 mai, les deux amis mettent 10 millions anciens chacun. Patrick MEYER hypothèque sa maison. Le matériel, acheté à crédit, n'est pas encore payé et est le plus sophistiqué de la place. Ils feront plus de 600 000 francs d'investissements.

Du 6 au 12 juillet, RFM ne diffuse que des bandes enregistrées, les véritables émissions en direct ne commencent que le 12 juillet 1981.
Ses studios sont installés au centre commercial Vélizy 2, le point élevé idéal proche de Paris. Les locaux ne sont pas trop chers.
Elle émet sur 100,3 MHz
Dès les débuts, RFM emploie 15 salariés, tous payés 20 000 frs, selon Patrick MEYER. Elle est gérée par l'association Radio Pro.

La radio se veut très professionnelle et commerciale. Sa programmation est orientée rock. Son format music ans news est inspiré des radios américaines. Les jingles sont enregistrés chez Pam's à Dallas, une société spécialisée et réputée dans ce domaine.

C'est un vrai succès : en quelques semaines, Radio 7 (la radio de Radio France ciblant les jeunes) perd 40% de son audience ! RTL, Europe 1 et France Inter perdent, elles-aussi, de nombreux auditeurs. Un sondage prétend même que RFM est la première radio sur les moins de 25 ans.

L'émetteur est si puissant qu'on entend RFM jusqu'au Havre, à 200 km de portée !

Le 26 août 1981, Patrick MEYER crée le Syndicat des Radios qui ont vocation à devenir commerciales.

Dès septembre 1981, Patrick MEYER prend la tête du SIRTI (syndicat interprofessionel des radios et télés indépendantes).
Le directeur des programmes est Christian SAVIGNY (plus tard sur Chic FM, Chérie FM, Europe 2 Paris, Europe 2, Nostalgie...).
En 3 mois, la station commence à s'équilibrer financièrement.

Le 12 octobre 1981, Michel COLUCCI dit Coluche anime une émission de 19h00 à 20h00.

Parmi les premiers animateurs et journalistes, on retrouve : Sergio (dit le Buffalo), Jacques ESSEBAG (Arthur), Patrice ARDITI, Yann ARRIBART, Jean-Michel CANITROT, Olivier Martial THIEFFIN (ex-Radio 7), Michel DUPOND, Malher, Cyrille VIARD, Jacques MOSSINO, Franck LANOUX (directeur général de RMC de 2006 à 2016), Jean Bruno MICHAUD, Julien Pascal GENTILLEAU, Albine PUZIN, Thierry LOUIS, Gérard TERRIEUX, Jean MARTINELLI, Olivier LERNER, Dan, François MEDARD, André PETIT (dit MAHLER) ....

Laurence BOCCOLINI arrive sur l'antenne en 1982 pour assurer les nuits de minuit à 7h.
Nicolas LESPAULE (plus tard sur Kiss FM, Nostalgie, BFM Radio, Ouï FM...) rejoint RFM aussi en 1982.

En 1982, Jean-Bernard HEBEY (ex-Europe 1, émission "salut les copains", directeur des programmes à RTL, puis Antenne 2, et dernièrement dans les émissions radio de Laurent RUQUIER) prendra brièvement la direction de RFM. Il crée le premier logiciel informatique de programmation pour les radios FM.

En 1983, elle passe sur 96,9 MHz

Jacques ROQUES sera le directeur technique de RFM, avant de rejoindre NRJ en 1984. (actuel Président de Towercast)

RFM, "la radio couleur", est créée dans la vague des radios libres après l'élection de François Mitterrand à la Présidence de la République. Cependant, RFM ne respecte pas les règles qu'a proposé le nouveau Président, en attendant le vote d'une loi légalisant les radios FM : elle diffuse de la publicité et émet avec une puissance excessive. RFM, la fameuse radio où l'on entend Coluche, est brouillée pendant 423 jours à partir du 5 novembre 1981. Il faut 5 émetteurs de TDF pour venir à bout de sa puissance à Paris.
La radio en souffre beaucoup, elle qui, avec NRJ et Radio Show, se démarque nettement des nombreuses autres radios libres parisiennes, avec une programmation rock et beaucoup de professionnalisme.

En 1985, RFM quitte Vélizy et s'installe quai de Dion Bouton à Puteaux, dans le quartier de la Défense, près de Paris.

La radio développe rapidement un réseau en France. RFM rachète en 1986 le réseau CFM (fondé par Le Monde et Europe 1), qui disparaît, elle en récupère les fréquences pour densifier son réseau. La radio rencontre cependant des difficultés.
Patrick MEYER se plaint que peu de fréquences lui soit attribuées. Les ex-stations franchisées CFM de province, qui avaient jusqu'ici suivi le rachat de CFM par RFM, en diffusant ce dernier programme, quittent le réseau et se tournent vers Kiss FM. RFM perd, d'un coup, beaucoup de fréquences en France.
En 1987, à Paris, elle quitte le 96.9 MHz et elle passe sur 103.9 MHz.

Patrick MEYER finit par revendre une partie du capital de la radio à un groupe anglais en janvier 1989 : la Crown Communication., le premier groupe de radio de Grande-Bretagne.
Le groupe n'est pas connu en France, mais en Angleterre, il est omniprésent dans la radio, la télévision et la vidéo. La radio est sa spécialité. Il possède LBS à 100%, la plus importante radio privée d'Europe consacrée à l'information et qui fournit son programme via IRN à 45 radios commerciales de Grande Bretagne.
Le capital est réparti à 35 % à Crown Communication, 35 % à Patrick Meyer, et 30 % au Crédit Mutuel Artois.
L'anglais Andrew MANDERSTAM (ex correspondant à Londres de RTL et de RMC) en devient PDG, Patrick Meyer restant vice-président, avant de quitter définitivement la station. La programmation rock devient plus soft.

A l'antenne, on retrouve : Antoine De CAUNE,Karl ZERO, Albert ALGOULD, Eddy MITCHELL, Malher, Christophe DUBREUIL, Jean-François LATOUR, Guillaume AUBERT, Jean-Luc REICHMANN, Thierry LEGRAND, Karine AMBROSIO, Nicolas LESPAULE, IsabelleROBIN, Gilles MARINO, Gérard TERRIEUX, Eric LANGE, Michel MONTANA, Thierry WEIGERT, Fabrice LECUYER, Bruno SOLO,Yvan Le BOLLOCH, GROUCHO ET CHICO

La radio devient plus formatée, mais elle perd de son identité.

Dès 1992, la Crown Communication cherche à se désengager de la radio, qui ne décolle toujours pas dans les sondages. NRJ est candidate mais le CSA refuse. NRJ avait déjà conclu le rachat des 49% détenus par Crown Communication dans le capital de RFM.
La régie de la radio devient celle d'Europe 1, Régie Radio Music.
En septembre 1992, la Générale Occidentale (filiale communication du groupe Alcatel Alsthom), présente par le passé au capital de RMC et de Radio Nostalgie, se dit intéressée par RFM.
Europe 1 entre progressivement dans le capital de la radio. Aujourd'hui, elle en est propriétaire à 100 %.
En 1992, elle se développe aussi en Belgique à Liège, avant de s'étendre aussi à Bruxelles, Namur et Charleroi. Elle envisageait de s'installer aussi à Saint-Pétersbourg et à Moscou.

En janvier 1993, le CSA refuse au groupe Crown Communication le droit de vendre sa participation au capital de RFM. Le CSA estime que le groupe a pris 70% du capital du réseau sans l'avertir et sans distribuer au personnel les 21% qu'il s'était engagé à lui céder. Il écarte NRJ de la reprise du réseau.
En 1993
, L'évenement du Jeudi est candidat à la reprise de RFM. Le 4 février 1993, RFM dépose le bilan.
Le réseau musical est en redressement judiciaire. Il emploie 32 salariés, dont 5 journalistes.
Un plan de continuation est alors présenté par les salariés sous la houlette d'Andrew Manderstam, le PDG de la station. Le producteur Jacques MAROUANI déclare alors qu'il se retire de la course. Selon le plan "Manderstam", le tour de table serait composé de : L'Evènement du Jeudi 20%, Incom (Caisse des Dépôts) 20%, les salariés 21%, la banque britannique Hambros 21%, l'industriel Frédéric MONNIER et Andrew MANDERSTAM 4%. Ce plan prévoit une augmentation de capital de 10 millions. Jacques MAROUANI explique, après étude du dossier, que "les conditions nécessaires au redressement de RFM et à la pérénité de son réseau ne sont pas réunies". Parmi les plans présentés à l'administrateur, Maître Hubert LAFONT, figuraient aussi le tandem formé par Alain AYACHE et NRJ, qui s'associe à Antoine SCHWARTZ, ex-directeur de RMC.

En août 1994, le CSA autorise Europe 1 Communication à racheter 29% du capital de RFM, placée en redressement judiciaire. Le CSA a préféré cette solution à celle présentée par Alain AYACHE et par NRJ. Europe 1 possède déjà, en régie, Europe 2 et Skyrock.
En septembre 1994, naît RFM, la radio en or, un concept consacré aux golds français ou internationaux, des années 60 à 90. Un nouveau logo apparaît avec les trois lettres sur un carré noir et un disque d'or. On confie la voix-off à Tom NOVEMBRE.
Le succès est immédiat : la radio, bien implantée en France, double son audience en 18 mois et la triple en 4 ans. Les artisans de ce succès sont Eric ELISSALDE puis Jean-Pierre MILLET, venu de MTV, qui seront chargés des programmes. RFM déclinera la radio en or jusqu'en 2001.

Les animateurs de la période La radio en or (1994-2001) :
Patrice CLECH, Thierry WEIGERT, Bruno LABOURE, Jean-François LATOUR, Karine AMBROSIO, Isabelle ROBIN, Philippe DANTIN, Christian ALLAERT, Yann LE MOELLIC, Thierry LEGRAND.
Yann ARRIBARD, Olivier PIN, Corinne MADEC, Pascal HERNANDEZ, Cyrille LAPORTE, Valérie ZYSMAN, Pascal LANGLOIS, Lionel SAFFRE, Christophe LEDOUX, Eric LANGE, Frédéric FERRER, Nathalie AVRIL, Laurent PETITGUILLAUME, Franck PELLOUX, Hugo LAROCHE.

En janvier 1995, L'Evènement du Jeudi, qui connaît quelques problèmes financiers, négocie la cession de sa participation dans RFM (14%). Canal + (déjà présente il y a quelques années en radio avec Kiss FM) est candidate. Le groupe Europe 1 en possède alors 29%. L'Evènement du Jeudi souhaite se recentrer sur l'hebdomadaire et renonce à plusieurs participations.En mars, le CSA autorise cette cession et le capital se compose à l'époque alors ainsi : Europe Développement (groupe Europe 1) 20.37%, PH SA 17.9%, HEVL 17.28%, Incom 3.29%. Le Conseil de Surveillance, présidé par Brigitte GAUTHIER-DARCET, secrétaire général d'Europe 1, a renouvelé sa confiance au directoire, présidé par Andrew MANDERSTAM (2.66% du capital). Le directeur général de RFM est, depuis 1993, Frédéric SCHLESINGER. Lyess MEDDAHI, directeur d'Europe Régies depuis 1991 a été chargé du marketing, de la communication et de la promotion de la radio.

A l'été 1996
, elle rejoint les locaux d'Europe 1 et Europe 2, rue François 1er à Paris.
Ces dernières années, "la radio en or" a bien réussi à densifier son réseau , dont beaucoup de fréquences sont actives (avec décrochages locaux).

Le 12 janvier 1998, elle assure tous ses programmes (programmation musicale, flashs d'information et chroniques) de 9h à 20h en direct de Val d'Isère, du village du Club Med.
Jean-Pierre MILLET, directeur des programmes, se félicite alors des derniers sondages, RFM atteignant 3.8 %. La station escompte délocaliser son antenne à raison de 2 à 3 évènements par an. Une délocalisation similaire pendant le Festival de Cannes est préparée en mai.

En 1999, Europe 1 devient l'actionnaire de référence. En décembre, RFM lance son site internet : www.rfm.fr
RFM atteint alors 5.2 % d'audience (15 ans et +, Médiamétrie), un record !

En 2001, sa programmation musicale, ciblée adultes, est faite de golds de qualité, plutôt détendants. RFM cherche d'ailleurs à retrouver son son d'origine, et l'on retrouve à nouveau des titres un peu plus rock. La station fait d'ailleurs à cette occasion état de l'anniversaire de ses 20 ans sur son antenne. Elle a notamment rediffusé des jingles de ses débuts pour les nostalgiques. Cependant, elle est contrainte à diffuser 60% de chansons françaises par la loi, ce qui ne lui permettrait pas de redevenir ce qu'elle était à l'origine. De plus, rien ne garantit qu'un tel format marcherait commercialement parlant de nos jours.

Septembre 2001 : alors que Nostalgie rencontre un succès fulgurant avec sa programmation sixties et seventies et que RFM ne trouve toujours pas le succès, la direction décide d'imiter sa concurrente. Elle installe de plus une libre-antenne le soir, chose inédite sur une réseau musical adulte. L'émission en question, "Ça va vous faire coucher tard", est animée par MALHER, un ancien de RFM des années 80, et Éric LANGE. Cette libre-antenne durera jusqu'en décembre.

Début Novembre 2001 : Christophe SABOT, ancien directeur de NRJ et de MFM, devient directeur du pôle FM du groupe Lagardère (Europe 1).
19 Novembre 2001 : les sondages Médiamétrie étant mauvais pour RFM, Christophe Sabot instaure un nouveau recentrage des programmes, avec une programmation musicale "soft-pop", tournée années 80 et 90. La libre antenne du soir est abandonnée.

En 2005, le slogan de RFM devient "Le meilleur des années 80 à nos jours", Jean-Luc REICHMANNN anime la matinale et Bruno ROBLES le 16h-19h.

En septembre 2008, c'est Laurent PETITGUILLAUME qui prend en charge la matinale.

En 2009, elle adopte le cleam "Le meilleur de la musique" (ancien cleam d'Europe 2 en 1996).
En 2009-2010, la nouvelle grille est marquée par l'arrivée de Guillaume AUBERT (ex-RTL 2 mais aussi RFM dans les années 90). Stéfan CAZA et Laurent PETITGUILLAUME continuent l'animation de la matinale.
En décembre 2009, Sam ZNIBER, nommé mi 2018 à la direction des radios musicales du groupe, quitte ses fonctions. Jean ISNARD (ancien directeur d'antenne de Skyrock) le remplace. Bruno DUBOIS devient directeur des réseaux RFM et Virgin Radio. Jean-Philippe DENAC (ex-RTL 2) devient directeur des programmes de RFM.

En septembre 2010, la matinale "le meilleur des réveils" est animée par Justine FRAIOLI et Bruno ROBLES (jusqu'ici animateur d'une émission en fin d'après-midi, et ancien animateur de la matinale d'NRJ, le festival ROBLES). L'émission dépasse en quatre mois ses concurrents.
Carl rejoint l'équipe, débauché de RTL 2, dont il était un animateur phare. Frédéric LOPEZ intègre la station pour présenter une émission hebdomadaire avec des artistes.

En juin 2011, RFM fête ses 30 ans.
En septembre 2011, le logo est modifié. Les 3 lettres RFM sont plus hautes.

En octobre 2012, Jean-Philippe DENAC (ex-Fun Montpellier, NRJ, Radio Service, RTL 2) est nommé directeur délégué de RFM. Il était déjà directeur des programmes de la station.
Il quitte la station en juin 2015.
Il est remplacé par Thomas PAWLOSKI, précédemment directeur de la communication du pôle TV Radio d'Europe 1, comme directeur délégué de RFM.
Stéphane BOSC est nommé à la direction des programmes.
20 web radios sont lancées.

Le 2 octobre 2014, RFM relance RFM TV. c'est la 2ème chaîne musicale la plus regardée de France.

En 2015, Pascal GIGOT, directeur des antennes locales de RFM, quitte la station et retourne à l'animation sur Rire et Chansons à la matinale.
En juin 2015, Jean-François DENAC quitte RFM.

En juin 2016, RFM fête ses 35 ans et fait revenir à l'antenne Eddy MITCHELL et Françoise HARDY. Patrick MEYER, le fondateur, est interviewé sur les débuts de la station.
Thomas PAWLOSKI charge Pascal NEGRE (ex patron d'Universal et producteur de disques) d'animer une émission avec des stars.
Bruno ROBLES quitte la station et la matinale est confiée à Albert SPANO avec Elodie GOSSUIN, accompagnés de l'imitateur Marc-Antoine LE BRET.
En août 2016, Thomas PAWLOSKI quitte le groupe Lagardère et la direction de RFM.

En 2017, avec plus de 3% d'audience, c'est la 2ème radio musicale adulte, devant RTL2 et Chérie FM, et la meilleure durée d'écoute des musicales avec plus d'1h40.
En janvier 2017, Stéphane BOSC est nommé directeur délégué de RFM. Il assurait cette fonction par intérim jusqu'ici, tout en étant directeur des programmes depuis 2015.

En janvier 2018, Thierry STEINER (ex-directeur territorial Ouest du réseau France Bleu) est nommé directeur du déveloopement et des réseaux Europe 1, RFM et Virgin Radio (Lagardère Active).
En 2018, le groupe Lagardère annonce quitter ses locaux historiques de la rue François 1er
pour l'ancien siège de Canal +, de l'autre côté de la Seine. RFM suivra donc Europe 1 et Virgin Radio courant 2019, une fois les travaux terminés de ses nouveaux locaux.

Le 20 octobre 2018, RFM est la première des 3 radios du groupe Lagardère à emménager et à diffuser ses émissions depuis ses nouveaux locaux du 15ème arrondissement, au 85 quai André Citroën. Il s'agit de l'ancien siège de Canal Plus, réaménagé pour accueillir près de 200 personnes et des studios tout neufs.
RFM quitte ainsi la rue François 1er, qu'elle avait rejoint durant l'été 96.

Les cleams:
  • 1981 : "La Radio couleur"
  • 1990 : "RFM, La radio FM"
  • 1994 : "La Radio en Or"
  • 1997 : "Jamais une radio ne vous détendra autant"
  • 2001 : "Le Meilleur de la musique"
  • 2005 : "Le Meilleur des années 80 à aujourd'hui"
  • 2008 : "Tous les meilleurs hits"
  • depuis 2009 : "Le Meilleur de la musique"
RFM
anciens locaux :
Centre Commercial Vélizy 2
78140 VELIZY VILLACOUBLAY
puis
quai de Dion bouton
92800 PUTEAUX
puis
28 rue François 1er
75008 PARIS

RFM
nouveaux locaux
2 rue des Cévennes
75015 PARIS


www.rfm.fr/
 


RFM Stéréo
(Jingle - 1981)

RFM, RFM, RFM, RFM stéréo
(Jingle - 1981)

RFM stereo - non stop music
(Jingle - 1981)


Cliquez pour agrandir

1982 - Paris
Cliquez pour agrandir

103,9 - Paris
Cliquez pour agrandir

2016


- Ses publicités
- Ses photos




> Vous avez d'autres informations ou documents sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2018 - Reproduction interdite sans autorisation