4263 radios référencées
Nova - (Nova-Ivre - Radio Nova) (75)
| Fiche | Histoire | Sons | Logos | Publicités | Photos |

Ville : Paris
Début : 1981


En 1977, lors de la campagne municipale Paris Ecologie de Brice Lalonde, naît Radio Verte, sous l'impulsion d'Antoine LEBURE et Andrew ORR.

Le 25 mai 1981, est lancée l'idée d'une radio reggae, funk, new-wave ! Jean-François BIZOT rejoint alors l'équipe de Radio Verte.
En hommage au livre Nova Express de William Burroughs, Radio Verte change de nom pour Radio Nova, s'installe dans un studio à la Villette et émet sur 98.6 MHz.
Des journalistes du magazine Actuel (en l'occurrence Jean-Pierre LENTIN et Elizabeth D.), et Thierry PLANELLE de Radio Cité Future, s'occupent de la musique à l'antenne. D'autre part, la programmation musicale de Radio Nova est orientée vers la sono mondiale (nom donné à la world music).
Dans l'équipe fondatrice, on retrouve Antoine LEFEBURE, Jean-Marc FOMBONNE, Andrew ORR et Catherine FOUSSADIER.

Au début des années 1980 et pour compenser le manque de place, les fréquences sont partagées entre plusieurs radios : le 89.8 FM est alors partagé entre Radio Nova, Radio Ivre, Jazzland et Radio Biennale (ces deux dernières n'émettant qu'épisodiquement).
En 1982, elle prend le nom de Nova-Ivre après sa fusion d'avec Radio Ivre.
En 1983, Andrew ORR est le coordinateur des programme, Patrick Van TROYEN (ex Radio Ivre) est responsable du développement, Henri de BODINAT est responsable de la gestion et Pierre LATTES (ex France Culture) responsable de la musique.

Ce partage de fréquence apparaissant incohérent (programme et ligne éditoriale), une idée est lancée en 1984 : regrouper sur la même fréquence Radio Libé (financée par le journal Libération mais qui n'émit que très peu de temps) et Radio Nova (financée par Actuel, la publicité n'étant pas autorisée sur les radios libres).
La fusion ne se fera pas, mais l'association SOS Racisme lance Ça bouge dans ma tête, une radio au format world proche de Radio Nova sur la fréquence de radio Libé.

En 1987, la Haute Autorité disparaît au profit de la CNCL qui envisage la réattribution des fréquences. En effet, la CNCL cherche alors à partager la fréquence de Radio Nova avec Arc-en-Ciel et Ouï FM.

La fin des années 1980 voit des tentatives de lancement de radios pirates un peu partout dans le monde par l'équipe de Nova : sur un cargo en mer de Chine (en réaction au massacre de la place Tian Anmen, jamais la radio n'émit), à Bucarest en Roumanie (Radio Nova 22 pour le Printemps des Peuples), depuis un bateau au large de la Yougoslavie, en Afrique...
A Paris, Radio Nova change de fréquence pour le 101.5 FM, fréquence qu'elle exploite alors sans partage, 24h/24.

A l'époque, le développement de Nova en national n'était pas d'actualité, le format musical ne pouvant pas être exporté dans de plus petites villes, et un réseau nécessitant – pour être viable – d'une couverture totale du territoire. Pourtant, à partir de 1998, Radio Nova commence à s'exporter dans les régions : à Dreux sur l'ancienne fréquence de RVS, puis à Montpellier sur l'ancienne fréquence de Sud FM et à Angers sur l'ancienne fréquence d'Oxygène. Radio Nova obtient une fréquence sur Nantes en 2000, puis sur Limoges en 2002, sur Pau en 2004 et sur Boulogne/Mer en 2005.
Un réémetteur pirate (sans lien avec Radio Nova) a rediffusé les émissions de Nova sur Rouen aux environs de 2000 sur la fréquence 92.8

La fin des années 1990 permet également à Nova de diversifier ses activités en lançant Nova Magazine, une version papier du Paris branché (en remplacement du magazine Actuel disparu), mais aussi des filiales spécialisées dans la musique telles que Nova Prod OWL (production radio et télé), Nova Net (production pour internet) et Nova Records (édition de disques).
Elle rachète également TSF, ancienne station du PC de Seine St Denis récemment reconvertie en radio jazz, et l'installe dans ses studios du Faubourg St Antoine dans le XIe (certains animateurs de TSF tel Sébastien Vidal s'invitant régulièrement sur les ondes de Nova).

Radio Nova a permis a beaucoup de se faire un nom : Ariel WIZMAN, Edouard BAER, Djamel DEBBOUZE, Ivan SMAGGHE ont ainsi animé des émissions sur Nova.
Quelques émissions ont laissé des souvenirs impérissables dont certaines sont aujourd'hui considérées comme mythiques :
  • Cocktail Time, un mix dominical par Jean Croc et Ariel Wizman ;
  • Deenastyle, émission de freestyle animée pendant 14 ans par Dee Nasty ;
  • la Grosse Boule animée entre 1993 et 2001 par Ariel Wizman et Edouard Baer reste un classique auquel participaient François Rollin, Charlie Oleg, Ivan Smagghe, Léa Drucker ("la tête immobile", interview réalisée dans la rue au moyen d'un portable), et bien d'autres...
  • le Big Foutoir, émission musicale à thème, présentée pendant 4h tous les dimanches après-midi entre 2001 et 2003 par Jean-Pierre Lentin ;
  • le Nova Club, émission de distraction massive animée par Philippe Vecchi et Aline Afanoukoé entre novembre 2002 et juin 2003, à laquelle se joignaient divers chroniqueurs de Nova (Jean Rouzaud, Jean-Pierre Lentin, Julien Millanvoye, Justine Fraioli, Louis Laneyre, Maxence Cyrin, Tania Bruna-Rosso, Zig Zig Odyssey) et du magazine les Inrock' (Christophe Conte, Serge Kaganski) ;
  • les Voyages Improbables, présentés par Jean-François BIZOT himself et Rémy KOLPA-KOPOUL (aka RKK), gorge profonde et voix nasillarde pour mener une interview et raconter des anecdotes...
  • Néo Géo, émission de "sono mondiale" toujours en ondes le dimanche entre 10h et 12h, présentée par Bintou Simporé, et reprise par des radios publiques en Allemagne (Multi Kulti 106.8 à Berlin, et Funkhaus Europa 96.7 à Brêmes et 103.3 en Westphalie) ;
  • On a vu ça, ça, et ça, un magazine sur les arts plastiques présenté tous les dimanches soirs de 21h à 22h par Brigitte Cornand ;
  • Test, le magazine musical, présenté par Ivan Smagghe et qui a donné lieu à la sortie de 4 compilations "Nova Test" ;
  • Sans oublier la matinale complètement déjantée de Yannick et Mélusine...
Radio Nova a également repris des émissions d'autres stations européennes, telles que l'excellent World Wide acid jazz de Gilles Peterson (émission de BBC Radio 1 reprise tous les samedi de 18h à 20h et rediffusée le dimanche entre 12h et 14h), les Aiguilles dans le Rouge puis la Planète Bleue d'Yves Blanc (de la Radio Suisse Romande Couleur 3).

Au 1er janvier 2005
, l'équipe de la station pleure la disparition de Marc-Alexandre MILLANVOYE aka "Marc'A", responsable des programmes et rédacteur en chef, décédé à l'âge de 31 ans. Marc'A a notamment mis en place la rubrique "les 20 minutes les plus chères de la bande FM", un patchwork de questions "volées" à des interviewers professionnels et diffusées en semaine entre 18h20 et 18h50 avec sa complice Tania BRUNA-ROSSO.

En octobre 2014, la banque Aforge Degroof est mandaté pour trouvé un nouvel actionnaire à la radio. Les affres ont été déposé avant Noël 2014.

En septembre 2015, le banquier d'affaires Matthieu PIGASSE annonce avoir finalisé l'achat, à titre personnel, du Groupe Nova.

En février 2016, le CSA valide la reprise de Nova par LNEI - Les Nouvelles Editions Indépendantes de Matthieu PIGASSE (Les Inrrocks, Le Monde, L'Obs).
En mai 2016, le journaliste Bernard ZEKRIOUIDDIR (ZEKRI) (Actuel, Les Inrrock, ...) est nommé directeur général.
Bruno DELPORT est congédié et quitte la radio.
En septembre 2016, Thomas BAUMGARTNER, ex France Culture est nommé rédacteur en chef.
Edouard BAER revient à  l'antenne avec la matinale.
Yassine BELLATAR, Ariel WISMAN, Nicolas SAADA, Arnaud MULLER et Jules Edouard MOUSTIC complétent la nouvelle grille mis en place à la rentrée 2016.
David BLOT, Richard GAITET, Nicolas ERRERA, Linda LORIN, Elodie FON, Isadora DARTIAL, Thierry PARET, Jean CROC et Bintou SIMPORE restent présent à l'antenne.

Radio NOVA
Fréquences :
Paris 101.5 MHz, Beauvais 101.5 MHz, Melun 96.6 MHz, Dreux 96.8 MHz, Evreux 101.5 MHz, Reims 96.2 MHz, 
Boulogne sur Mer 88.3 MHz,
Metz 93.5 MHz,
Brest 100.2 MHz,
Laval 99.3 MHz, Nantes 87.8 MHz, Angers 89.6 MHz, Poitiers 90.9 MHz, Tours 98.2 MHz,
Saintes 95.2 MHz,
Limoges 107.2 MHz, Clermont-Ferrand 107.2 MHz, Saint-Etienne 91.7 MHz,
Vienne 105.6 MHz,
Bordeaux 94.9 MHz (Radio Sauvagine), Agen 100.3 MHz (Radio Sauvagine), Pau 90.2 MHz,
Marseille 105.7 MHz, Avignon 101.0 MHz, Montpellier 92.4 MHz,
Corte 106.9 MHz

Sources : 20 ans d'archives radio, par Jean-François Bizot, sur www.novaplanet.com



Montage radio Nova
(Jingle - 1981)

Une question gentille à 2000 Frs. Si l'on vous servait à déjeuner des néfrops à la mayonnaise, qu'auriez-vous l'impressi
(Top horaire - 2003)

Top horaire 15h : à tous, le pacos va s'pointer dans une heure. Quelle heure avez-vous ? Quinze heures. Et ben c'est tou
(Top horaire - ?)


Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir



- Ses publicités
- Ses photos




> Vous avez d'autres informations ou documents sur cette radio ? Contactez-nous !


© SchooP - 2000-2017 - Reproduction interdite sans autorisation